Accueil > Films et Spectacles > Adaptation

Adaptation

Ce film retrace le projet complètement fou de Christian Clot et son équipe : entre août 2016 et mars 2017. Ce dernier s’est mis au défi de traverser quatre des milieux les plus extrêmes de la planète, en solitaire, pendant 30 jours. Dans le désert iranien, milieu le plus chaud et le plus sec au monde, de Dasht-e Lut (jusqu’à 60°C à l’ombre), dans les tempêtes de Patagonie, milieu le plus froid et le plus humide, au coeur de la jungle amazonienne, milieu le plus chaud et le plus humide, et dans le froid extrême de Sibérie, milieu le plus froid et le plus sec. Il s’agissait de pousser dans leurs ultimes limites le corps et l’esprit pour tester leurs capacités d’adaptation. Et documenter ces expériences.
Car le projet se veut avant tout scientifique. Avant, après et pendant les expéditions (il emmène avec lui toute une série de capteurs et doit régulièrement s’adonner à diverses mesures et tests cognitifs), des chercheurs récoltent ses données physiologiques. Ils ambitionnent de mesurer pour la première fois in situ comment le corps humain s’adapte et jusqu’à quel point ses circuits neuronaux sont capables de se réagencer lors de bouleversements brutaux répétés.
Les premiers résultats scientifiques devraient bientôt être publiés. En attendant, le film offre une plongée bluffante d’une heure et demi aux côtés de cet aventurier un peu dingue. Face à la solitude et aux souffrances du terrain, la caméra sert de confident à Christian Clot : « Il faut continuer, un pas après l’autre, un demi pas s’il faut, l’essentiel est d’avancer ». Ou bien : « Je crois que j’ai des hallucinations, je vois quelqu’un dans mon bateau ». On reste fasciné par l’inaltérable énergie et volonté d’adaptation de l’explorateur. Son leitmotiv est de comprendre le milieu plutôt que d’y résister.

Extrait du film